L'actualité AIMCC en 2020

  • Plan de Relance - Contribution du Comité Stratégique de Filière « Industries Pour la Construction » (CSF - IPC).
    PHASE 3 «  apprentissage résilience souveraineté »
    Consulter les propositions du CSF-IPC - 3 mai 2020
    Consulter le document  contribution n° 2 - 7 juillet 2020
  • Plan de Relance - Plan de rénovation énergétique des bâtiments – niveau BBC à 2030.
    Consulter le document - avril 2020
  • L’AIMCC et le Comité Stratégique de Filière « Industries Pour la Construction » (CSF-IPC) proposent un plan de relance tourné vers l’investissement durable et responsable.
    Lire le communiqué de presse du 28 avril 2020
  • COVID-19 - L’AIMCC et ses adhérents font part de leur solidarité et de leur détermination pour contribuer positivement à la sortie de crise
    Lire le communiqué de presse du 6 avril 2020
  • RE2020 : une ambition forte pour la sobriété énergétique et la défense du pouvoir d’achat : toutefois, l’AIMCC fait le constat que la crise sanitaire a bouleversé le processus de concertation qui avait été mis en place.
  • Révision du RPC : un risque systémique pour les industriels de la construction.
  • Environnement et économie circulaire : responsabilité élargie des producteurs de déchets des bâtiments, un long processus de concertation dans un contexte économique difficile.

Le mot du Président

Hervé De Maistre

Hervé De Maistre, Président de l’Association française des Industries des produits de Construction (AIMCC) a présenté les conclusions de la quatrième édition de l’enquête d’opinion « Tendances Conjoncture AIMCC » (janvier 2020).

Cette étude menée auprès des 80 organisations professionnelles membres de l’association permet de dresser un bilan de l’année 2019 et d’établir une photographie des perspectives du marché français de l’ensemble des produits entrant dans la construction (gros œuvre, second œuvre et équipements) pour 2020.

2019 : un atterrissage maîtrisé Fin 2018, après trois années de croissance dans le secteur du bâtiment, les prévisionnistes présentaient 2019 comme étant l’année de la rupture, projetant au mieux une stabilisation, voire un recul.

Or, les premiers mois de 2019 ont révélé un maintien de l’activité portée notamment par l’absence d’intempérie et bénéficiant de nombreux reports de chantiers dus aux difficultés de recrutement dans le secteur, en 2018.

Les chiffres relevés pour 2019, bien qu’inférieurs à ceux de l’année précédente, traduisent encore une légère progression de l’activité du bâtiment qui devrait s’afficher à environ 1,2 % (vs 2,3 % en 2018).

LIRE LA SUITE 

 

Les axes prioritaires de l’AIMCC