Présentation

Membres

L’AIMCC, fondée en 1971, est ouverte aux organisations professionnelles françaises regroupant des industriels dont l’activité est consacrée, au moins en partie, à la production industrielle de matériaux, de produits, de composants et d’équipements pour la construction.

Missions (extraits des statuts)

L’AIMCC a  pour objet de promouvoir les intérêts généraux communs de ses adhérents et leur rôle important en tant qu’acteurs de la construction. Dans ce cadre, elle assure leur représentation auprès des divers partenaires nationaux et internationaux.

Elle constitue pour les industriels une structure de réflexion et d’action concernant les sujets communs ayant des incidences majeures sur l’avenir et la compétitivité des industriels tant au plan national qu’au plan international.

Elle s’attache à cet effet :

– à faciliter une concertation permanente entre  les diverses branches industrielles intéressées à la construction d’une part, entre celles-ci et les Administrations et organismes de toutes nature qui interviennent dans ce domaine d’autre part,

– à  jouer un rôle d’animation efficace, tant au sein des instances nationales et internationales de réflexion et d’étude qu’auprès des Administrations et des industriels. Elle peut effectuer ou faire effectuer toute étude d’intérêt général.
Champ d’action et principes de fonctionnement

L’action de l’AIMCC repose sur  quatre  principes :

 Transversalité :
L’AIMCC a vocation à ne traiter que les questions communes à l’ensemble des industries de la construction. Les questions propres à chaque secteur sont du domaine exclusif des Organisations Professionnelles concernées.

– Solidarité :
L’AIMCC est fondée à intervenir dans les domaines où les Organisations Professionnelles estiment qu’elle est mieux placée pour faire valoir avec succès les positions voulues. L’action de l’AIMCC accroît le poids des industriels.

– Consensualité :
Les décisions au sein de l’AIMCC et les positions à transmettre aux divers partenaires des industriels sont prises à l’unanimité. Dès lors qu’il n’y  a pas consensus, l’AIMCC ne peut s’engager et doit rester neutre.

– Représentativité :
La désignation de représentants pour participer aux travaux internes à l’AIMCC ou aux instances extérieures confère à ceux-ci la responsabilité et le devoir d’exprimer le point de vue de l’organisation qui les a mandatés.
Modalités d’exercice de ses missions

– Participation :
Les membres de l’AIMCC participent aux travaux à trois niveaux :

– Commissions et Groupes de Travail AIMCC,
– Instances publiques et/ou interprofesionnelles nationals et européennes
– Construction Products Europe (CPE, ex-CEPMC), instance interprofessionnelle européenne des produits de construction

– Désignation :
Les participants peuvent être désignés :

– Pour les Commissions et Groupes de Travail : par leurs Organisations Professionnelles ou par leurs entreprises en accord avec celles-ci, en fonction des sujets  traités.
– Pour les représentations dans les instances externes : au sein des Commissions et Groupes de Travail, sur proposition des professions, avec validation par le Conseil d’Administration.
Conditions d’efficacité de l’action de l’AIMCC 

L’efficacité de l’AIMCC dépend étroitement de sa capacité à :

– Faire émerger par les industriels eux-mêmes des sujets qui traduisent une communauté d’intérêts à court et moyen terme.

– Traiter ces sujets de manière objective en se donnant les moyens, dans l’intérêt général, de recueillir les avis et les informations nécessaires.

– Elaborer des stratégies concertées débouchant sur la mise en œuvre d’actions concrètes appropriées.

– Mesurer les résultats acquis à l’issue des ses actions.

Le travail réalisé à l’AIMCC repose complètement sur l’engagement individuel et collectif des ses membres, dans le respect des droits et obligations des participants, et ceci avec l’appui de la structure légère permanente  de l’AIMCC.
Outils de travail :

– Des supports de travail (compte-rendus des réunions, documents traités et diffusés)
– Un site web www.aimcc.org  qui met en avant les positions communes de l’industrie dans son espace public et donne accès dans son espace adhérent à une base documentaire pour chaque commission et groupe de travail : ordre du jour, liste des membres, positions communes,…
– Des documents d’études réalisés par l’AIMCC ou par des prestataires pour le compte de l’AIMCC en fonction des besoins.
– Des publications régulières ou ponctuelles (annuaire, dossiers, …).
Droits et obligations des participants aux travaux dans les Commissions/Groupes de Travail et les instances externes :

Droits 
D  Dans les Commissions 
– Exprimer le point de vue de sa profession,
– Obtenir le maximum d’informations pour son organisation ou son entreprise,
– Convaincre ses collègues du bien fondé de son point de vue,
– S’exprimer au nom de l’ensemble des industriels de l’AIMCC
– Elargir son réseau grâce aux contacts générés par l’AIMCC

Obligations 

– Rechercher l’intérêt général sans que ce soit au détriment de l’intérêt de sa profession,
– Rendre compte à son organisation professionnelle des travaux et veiller à la continuité de la participation,
– Diffuser ou faire diffuser dans les meilleurs délais les documents AIMCC,
– Exprimer le point de vue de l’AIMCC élaboré en Commission et validé par le CA
– Veiller à la continuité de la représentation,
– Rendre compte à l’AIMCC, par écrit, même de façon succincte, et retransmettre à l’AIMCC les documents et questions émanant des partenaires.